Vers l'accueil      Vers le site      Vers le forum      Facebook
 

La Divacup, la plus longue des coupes menstruelles, a fait ses preuves

Informations techniques

Matériau : Silicone de grade médical

Dimensions petite taille : 43 mm de largeur, 57 mm de longueur (taille 1)

Dimensions grande taille : 46 mm de largeur, 57 mm de longueur (taille 2)

Contenance petite taille : 22 ml (taille 1)

Contenance grande taille : jusqu'à 27 ml (taille 2)

Date d'apparition : 2004

Nombre de couleurs : 1 (transparente)

Prix Moyen : de 16€ à 34 €, suivant les sites, particulièrement bon marché sur les sites américains (betterlife ou iherb).

Spécificités générales :

  • Cette coupe menstruelle est blanche translucide, un peu comme la LunaCup, moins transparente que la MoonCup ou la Ladycup.
  • A l'intérieur il y a plusieurs écritures : The DivaCup dans une police stylisée, “Made in Canada” en petites majuscules en face de The DivaCup. Des graduations existent, en ml (milliltres) et en oz, elle offre la possibilité de mesurer en donc deux systèmes métriques. Un chiffre 1 ou 2, concernant sans doute la taille, se trouve entre “The DivaCup” et “MADE IN CANADA”.
  • Cette coupe est plus souple que la LunaCup, et aussi plus allongée. La tige est très courte sur la grande taille(1 centimètre maximum) car la longueur de la coupe permet justement un retrait très aisé, par rapport à d'autres plus rondes,et plus souples (surtout la LadyCup). De part sa souplesse, la diva peut se déplier avec un peu plus de difficultés que la MoonCup ou la LadyCup. Il convient de bien la positionner avant l'insertion (par exemple, pliage en C avec l'arrondi du C vers en bas, ce qui permet un dépliage beaucoup plus facile).
  • L'utilisation de cette coupe est particulièrement intéressante pour les femmes ayant un flux important (règles très abondantes) et qui souhaitent profiter d'un confort maximal grâce à sa forme. La contenance de la petite taille de la DivaCup est la plus grande offerte par toutes les coupes menstruelles du marché (idem pour la grande taille quasi).

A l'insertion : spécificités et problèmes propres à la DivaCup

  • La DivaCup a un aplat sous son petit bourrelet, qui permet de lui donner sa forme originale. Il faut maintenir les bords bien pliés en C ou punch-down, selon la méthode choisie, et ne lâcher le tout qu'une fois la coupe rentrée dans le vagin. L'arrondi du C orienté vers en bas pour suivre la morphologie interne à l'entrée (arrondi de l'os sur l'avant du vagin.)La DivaCup se dépliera alors d'elle-même correctement.
  • Comme elle est allongée, il peut arriver qu'elle se retrouve un peu trop basse si on ne l'a pas bien dépliée. Eventuellement si le problème persiste, il ne faut donc pas hésiter à pousser un peu sa DivaCup plus profondément pour un maximum de confort !

Au port : spécificités et problèmes propres à la DivaCup

  • La DivaCup est extrêmement agréable à porter; de part sa grande capacité et grâce à ses petits trous, pas trop larges et haut placés, les risques de débordement sont moindres. Aucun problème n'est reporté qui soit propre à cette coupe. Beaucoup la portent avec un DIU sans problème.

Mais quelques femmes avec un vagin très court peuvent parfois préférer une autre coupe.

Au retrait : spécificités et problèmes propres à la DivaCup

  • La DivaCup ne doit pas être retirée en tirant par la tige, comme toutes les coupes, sous risque de se faire mal. La base de la coupe est striée également, c'est là qu'il faut s'accrocher pour défaire l'effet ventouse, et tirer en diagonal. Dans le cas de la Diva, il est facile de “tordre” un peu la coupe pour la sortir, grace à la maléabilité du silicone.Elle ne se renverse pas au retrait si on la replace verticalement avant de la sortir complètement.
  • Malgré sa longueur, la DivaCup reste étroite. Elle ne fait pas mal en sortant du corps. Le fond est renforcé comme pour la FemmeCup, ce qui rend le retrait très aisé. La tige peut être raccourcie ou enlevée lorsqu'on est à l'aise.

Le nettoyage et la propreté : spécificités et problèmes propres à la DivaCup

  • Tout comme la LunaCup qui se présente de la même façon, le silicone de la DivaCup prendra rapidement une coloration jaune/marron si les rinçages sont effectués à l'eau chaude (il est dit que l'eau chaude fait “cuire” le sang et ainsi colore la coupe). Utiliser donc l'eau froide.
  • Les trous qui permettent de maintenir l'effet ventouse ont été un peu agrandis (version 2 de la coupe), il n'y a donc plus de problème de nettoyage; tout à fait le contraire de la LadyCup qui a des trous très grands qui peuvent générer des fuites. Certaines femmes avaient trouvé la nécessité d'agrandir ces trous avec une épingle chaude sur l'ancienne version. Cependant, contrairement à la LunaCup, les trous se salissent moins vite et semblent plus faciles à tenir propres.
  • Les inscriptions “The DivaCup” et “MADE IN CANADA” ne retiennent pas le sang, mais il faut bien la rincer.
  • La tige creuse peut très occasionnellement se remplir de sang, ou pertes blanches: il faut la rincer dans ce cas en appuyant sur la base de la coupe en allant vers le bout de la tige. même laissé à l'air libre, le liquide ne s'évapore pas ! (C'est aussi vrai lors de la stérilisation). Si l'eau est très calcaire, toutes les coupes peuvent paraître comme “tâchées” par l'eau si on les laisse sécher à l'air libre.

Le packaging de la DivaCup

  • La DivaCup est la cup la plus trouvée dans les BioCoop, devant la MoonCup, avec ce packaging :
    • Un emballage carton à fond violet, à dominante rose pour la taille 1 et turquoise pour la taille 2. Ledit emballage offre une vue sur la DivaCup, qui est insérée dans une tige de carton. La taille se voit en bas à droite de cette fenêtre. Au dos du package, en français et en anglais, un résumé des avantages de la coupe menstruelle, et sur le côté 3 images décrivant l'insertion.
    • Le joli sac de tissu violet, fermé par un ruban fuschia, est orné de petites fleurs style Marguerite dans le même ton (violet foncé) et le mot “Diva” est inscrit en arrondi, en police blanche. Il peut être lavé en machine.
    • Un pin's “Diva” avec une marguerite (la même qui décore le sachet et la boite) et le mot “Diva” en rose en dessous.
    • Une notice en français (canadien), anglais, espagnol, allemand qui donne des conseils sur l'utilisation, la stérilisation, le port… de la DivaCup.
    • Selon les distributeurs, un savon DivaWash peut être fourni, afin de nettoyer la DivaCup entre un retrait et une réinsertion.

En conclusion, à qui s'adresse la DivaCup ?

  • La DivaCup peut être portée par toutes les femmes, qu'elles aient des saignements abondants ou non, mais celles qui sont gênées par un flux très abondant, fluide ou cailloteux, sauront le plus l'apprécier en raison de sa grande capacité et de l'absence totale de fuites quand elle est bien mise.

La petite taille 1 a un diamètre intéressant (+ petit que les autres) pour les jeunes femmes, avec cependant la plus grande capacité de toutes les coupes.

 

coupes/divacup.txt · Dernière modification: 05/06/2009 19:40 par cameleon