Vers l'accueil      Vers le site      Vers le forum      Facebook
 

Description d'une coupe menstruelle

Composition d'une coupe

Les coupes menstruelles sont généralement composées de silicone, sauf les Meluna qui sont en TPE (thermo-plastique élastomère) et la keeper qui est en caoutchouc.

Pour certaines coupes colorées un colorant non nocif est rajouté au silicone.

Présentation des différentes parties

Un coupe menstruelle est composée de 5 parties :

La tige

La tige permet de rassurer l'utilisatrice lors du retrait.

La tige peut etre de deux sortes différentes : soit plate et pleine, soit ronde et creuse et peut etre plus ou moins longue ou rigide suivant la marque.

Le long de la tige, selon la marque (Lunacup, Miacup, Divacup, Femmecup) de petites marques permettent de l'agripper plus facilement lors du retrait.

La tige, si elle gêne, peut être raccourcie mais il faut faire attention à toujours pouvoir l'attraper.

Le fond

Cette partie relie la tige et la coupe.

C'est la partie la plus difficile à nettoyer en général. Attention à ne jamais l'endommager.

La coupe

Elle recueille le sang durant les règles.

D'une contenance d'environ 13 à 25 ml (plus ou moins selon les tailles et les modèles), elle peut être graduée ou avoir des inscriptions.

Les petits trous

Les trous servent à annuler l'effet ventouse !

Suivant les modèles, les trous sont plus ou moins nombreux, plus ou moins gros et sont soit droits soit obliques.

Les trous ont une triple utilité:

- Utilité lors du port:

Ces trous servent à égaliser les pressions d'air entre l’intérieur et l'extérieur de la coupe dans le vagin. Sans trous ou avec des trous bouchés, la pression de l'air augmenterait à l'intérieur de la coupe à mesure qu'elle se remplit de sang, cet air (en trop) passerait alors le long des parois externes de la coupe et créerait alors un passage pour le sang, par les bords de la coupe.

- Utilité lors de l'insertion:

Ils permettent également de favoriser la formation d’un joint d’étanchéité contre les parois vaginales lors de l’installation, en permettant à l'air de passer à l’intérieur de la coupe pour amoindrir l'effet d'aspiration qui peut se faire au déploiement après l'insertion (surtout dans le cas d'une coupe molle), où il faut de l'air pour gonfler la cup, afin qu'elle ne s'écrase pas par appel d'air.

- Utilité lors du retrait:

Ils permettent aussi à l'air de passer lors du retrait de la coupe lorsqu'on la pince, car le fait de tirer la coupe appelle de l'air et cela provoque une aspiration (effet ventouse gênant), dont le rôle des trous est d’amoindrir en permettant à l'air d'accéder à l'intérieur de la cup.

  • Cas particuliers de coupes sans trous mais à rebords:

Il existe des cups qui ont une forme assez particulière par rapport aux autres coupes: un rebord remplace des trous absents sur la coupe en tant que système anti-fuite.

Explication: Le système anti-fuite est assuré habituellement par les trous des cups à design classique (par régulation d'air, pour éviter que l'air ne s'échappe par les bords, créant une rupture d'étanchéité). Pour les coupes de marques Femmycyle ou encore Lily Cup, qui n'ont pas de trous, le système anti-fuite est assuré par le rebord (le sang entraîné avec l'air est bloqué par le rebord, l'air n'étant pas régulé par des trous).

Le bord

Les bords (plus ou moins épais suivant les modèles mais toujours maniables ), permettent une bonne étanchéité entre la coupe et la paroi du vagin, à ne pas confondre avec l'effet ventouse.

Lors de l'insertion de la coupe, les bords de celle-ci se déplient d'eux même et viennent se plaquer contre la paroi du vagin.

Les critères de choix

L'achat d'une première coupe est souvent compliqué par le souhait de trouver du premier coup la coupe qui conviendra le mieux. Cela arrive assez souvent, mais il arrive aussi que la première coupe ne soit pas la coupe idéale, mais que son utilisation permette d'affiner les critères de choix pour la coupe suivante. Il vaut mieux en conséquence ne pas trop se focaliser sur la première coupe et suivre son instinct pour cette première prise de contact, au coup de coeur. Avec l'expérience, chacune saura ensuite s'il faut améliorer certaines choses ou pas pour la coupe suivante.

Quoi qu'il en soit, pour un futur achat de coupe on peut tester l'outil d'aide à la décision du site, et sinon tenir compte de :

La forme

- la forme générale de la coupe : longue ou courte, en V ou en U, avec bourrelet rond ou bourrelet plat, …

Les coupes longues sont confortables pour des vagins assez longs, mais peuvent être très gênantes pour des vagins courts. Les formes en U contiennent plus que les formes en V donc sont intéressantes pour des flux importants mais peuvent être irritantes pour des muqueuses sensibles. Les bourrelets plats sont très encombrants mais généralement toniques donc se mettent plus facilement en place que des bourrelets ronds, qui eux sont plus faciles à plier pour l'entrée et la sortie de la coupe.

- forme de la tige ou de la boule ou fond plat ou anneau :

Toutes les tiges des coupes peuvent être raccourcies et même totalement supprimées après plusieurs cycles d'utilisation quand elles n'ont plus d'utilité. Les tiges servent en effet à localiser la coupe, donc sont utiles pour les débutantes, mais il ne faut surtout pas tirer sur ces tiges pour défaire l'effet ventouse, donc leur utilité est assez limitée après une certaine habitude. Les boules peuvent être pratiques pour localiser les coupes, on ne peut pas toujours les couper si elles dépassent. Il existe aussi des coupes avec des anneaux ou directement à fond plat.

- forme (et taille) des trous :

La plupart des marques de coupes présentent des trous d'aération en haut du corps de la coupe pour assurer l'étanchéité de celle-ci au fur et à mesure de son remplissage. Si le sang d'une utilisatrice est très cailloteux, ces trous se boucheront plus facilement, ce qui déventousera la coupe et provoquera des fuites. A l'inverse, si le sang est très fluide alors même une coupe avec des petits trous restera bien en place car ses trous ne seront pas bouchés.

Il est à noter que certaines marques (FemmyCycle, Lilycup) ne comportent pas de trous d'aération du tout. Ces coupes aux formes très spécifiques ne se portent pas totalement déployées. C'est justement le pli de la coupe dans le vagin qui assure la même fonction que les trous des autres marques (passage de l'air au fur et à mesure du remplissage de la coupe).

La souplesse / la tonicité

Pour résumer : la souplesse est l'aptitude d'une coupe à être pliée facilement, sa tonicité est son aptitude à se déployer rapidement. Les coupes qui ne sont pas souples sont dites rigides, et celles qui ne sont pas toniques sont dites molles.

Une coupe souple est plus confortable à porter qu'une coupe rigide car elle n'appuie pas sur le périnée, ni sur la vessie ou les intestins, mais elle se déploiera plus difficilement, surtout dans un vagin musclé.

Une coupe tonique se déploiera facilement et prendra sa place naturellement, alors qu'une coupe molle aura du mal à trouver sa place d'elle-même.

La tonicité du vagin (est-il musclé ou pas ?) comptera donc beaucoup au niveau de ce critère de choix. On peut consulter le chapitre concernant l'évaluation de la tonicité du vagin pour avoir quelques données sur cet élément.

Et on peut consulter le tableau des souplesses pour comparer différentes marques de coupes selon ce critère.

Le matériau

Bien sûr en cas de suspicion d'allergie il est important de savoir si le matériau de la coupe est du silicone ou du TPE ou du caoutchouc, mais au niveau du choix ce qui compte aussi c'est la surface du matériau pour le toucher (peau de pêche ou au contraire complètement lisse). Les aspérités du fond de la coupe peuvent servir pour le retrait, celles des lignes de niveau peuvent servir pour mesurer le flux, mais toutes ces aspérités peuvent être un inconvénient pour le nettoyage. Une coupe totalement lisse sera plus facile à nettoyer et accrochera moins le sang et les poussières qu'une coupe avec une surface peau de pêche. Mais une coupe avec une surface peau de pêche sera plus facile à attraper (car elle s'accrochera à la surface des doigts) qu'une coupe totalement lisse qui sera forcément très glissante…

La taille

La plupart des marques proposent au moins deux tailles de coupes, mais pas toutes. Certaines ne proposent qu'une seule taille unique.

Les distributeurs de coupes donnent deux critères pour le choix de la taille, qui sont :

- l'âge (grande taille au-dessus de 30 ans, petite taille au-dessous) et

- d'avoir ou non donné naissance à un enfant (grande taille si maman par voie basse, petite taille pour les nullipares ou les mamans par césarienne).

Mais il y a aussi - et probablement surtout - l'abondance du flux qui oriente le choix de la taille de coupe.

On peut consulter le tableau des contenances pour les différentes contenances des principales marques de coupes.

La couleur

C'est un choix totalement personnel, mais qui peut compter car une relation avec sa coupe dépend aussi du coup de coeur qu'on peut avoir pour un modèle, et la relation totalement subjective qu'on a avec l'objet. Certaines vont préférer des coupes incolores, qui seront pour elles plus rassurantes concernant l'inocuité du matériau, d'autres préféreront le “fun” des coupes colorées.

La provenance

Comme pour la couleur, c'est un choix très personnel et certaines privilégieront des coupes fabriquées dans certains pays, ou disponibles dans un magasin local (dont l'achat ne provoquera pas un transport sur longue distance) et pas commandée sur internet…

 

generalites/description.txt · Dernière modification: 16/10/2013 15:10 par Marie