Vers l'accueil      Vers le site      Vers le forum      Facebook
 

Et en cas de fuites ?

* Voir aussi Aide au diagnostique.

Vérifications d'usage

En cas de fuite, il convient de faire quelques vérifications.

  • À l'insertion, vérifier que la coupe s'est bien déployée et dont le bord épouse bien les parois vaginales.

Comment procéder : une fois la coupe dans le vagin, passer le doigt tout autour et vérifier qu'elle est bien bombée vers les parois du vagin. Si elle ne l'est pas, glisser le doigt le long de la coupe, jusqu'au bourrelet supérieur (si possible), et appuyer sur la paroi du vagin pour faire entrer de l'air et gonfler la coupe. Ensuite la faire tourner sur elle même, elle devrait naturellement bien se placer. La coupe doit être bien arrondie vers les parois du vagin, tout le tour.

  • Vérifier que la coupe ne s'est pas déplacée dans le vagin. Avec le doigt, vous devez sentir la base de la coupe en premier.
  • Vérifier que la coupe n'est pas pleine si elle est déjà en place depuis un certain temps.

Si les fuites persistent

  • Essayer de placer la coupe plus bas ou plus haut dans le vagin. Il est possible de la pousser avec le doigt, ou de la faire descendre ou remonter avec les muscles du vagin. Pour la faire descendre, pousser comme lorsque l'on va à la selle. Pour la faire remonter, procéder comme lorsque l'on retient une envie d'uriner.
  • Essayer une autre méthode d'insertion parmi le C-fold, le 7-fold, le punch-down, l'origami.
  • Repérer votre col de l'utérus. Votre col ne doit pas être en-dehors de la coupe. Il faut donc positionner votre coupe suivant l'orientation de votre col.
  • Vérifier si les trous de la coupe ne sont pas bouchés. Parfois la texture des pertes (avec par exemple d'épais filaments ou de gros caillots) bouche les trous situés sous le bourrelet de la coupe. Lorsque ces trous sont bouchés, la pression augmente dans la coupe au fur et à mesure qu'elle se remplit, la coupe se déplace alors dans le vagin, d'où les fuites assurées.

La méthode marisette

Pour chasser l'air responsable des fuites ou optimiser l'effet ventouse

Toutes les cupeuses n'en ont pas besoin, donc si votre coupe se remplit sans fuir, pas la peine d'essayer (sauf si ça vous fait plaisir).

Une des principales causes des fuites de sang peut être un mauvais positionnement de la coupe par rapport au col (fuites en général assez rapidement, voire même dès l'insertion), mais cela peut être aussi lié à un trop plein d'air dans la coupe, qui est évacué au fur et à mesure que le sang remplit la coupe, cela entraîne alors des petites fuites de sang au bout de quelques heures, parfois associées à une sensation de bulles d'air qui s'échappent (et entraînent donc le sang avec elle), alors que la coupe est peu remplie.

L'astuce consiste alors à chasser le trop plein d'air, ce qui permet de surcroit de bien arrimer la coupe dans le vagin et créer un effet ventouse optimal (imaginez comme si vous vouliez faire tenir un verre sur votre bouche, il faut aspirer l'air et le verre tient tout seul, ça ventouse).

Pour ce faire, une fois la coupe bien positionnée, il faut pincer doucement mais fermement le corps de la coupe avec deux doigts (pouce et index) et pousser avec ses muscles vaginaux doucement mais nettement (on sent alors la poussée sur les doigts), ce qui entraine un bruit de prout, ou une sensation d'air qui sort, ou les deux. Attention, la coupe doit bien rester déployée, si ce n'est pas le cas, vous risquez des fuites à nouveau (mais plus pour la même raison) ! Si elle reste pincée, passez un doigt entre la coupe et les parois du vagin et poussez les parois avec votre doigt jusqu'à ce que la coupe reprenne sa forme initiale.

  • Petit ajout suite à la parution de ce paragraphe ci-dessus (La Méthode Marisette): voir le point sur le phénomène surestimé (et détourné) de l'effet ventouse, et le triple-rôle des trous (notamment dans l'évacuation de l'air (en trop) lors du port).

La méthode Marisette est utile si les petits trous de votre coupe se bouchent trop rapidement, ou encore s'ils sont trop petits pour la qualité ou le débit de votre flux.

Les petits trous obstrués empêchent l'air (qui est chassé par le sang emplissant la cup) de sortir par ces fameux trous et le forcent à sortir par les bords de la cup, ce qui pose le problème de la perte d'étanchéité.

Grâce à la méthode Marisette, le sang peut alors prendre la place de l'air que vous avez chassé au préalable.

Si vous ne vous sentez pas sûre de vous concernant l'installation de votre cup

Nous vous conseillons de lire les principes de base ici. Les conseils pratiques que vous y trouverez sont valables aussi bien pour une débutante que pour quelqu'un qui “pratique” depuis longtemps sans s'être penché sur les détails techniques de la mise en place, pour plus d'assurance.

Surtout ne vous découragez pas, plusieurs cycles sont souvent nécessaires à la bonne maîtrise de la coupe menstruelle. Le confort acquis par la suite vaut vraiment la peine de persister.

 

utilisation/fuites.txt · Dernière modification: 14/10/2014 15:55 par Belle_Enfant