Vers l'accueil      Vers le site      Vers le forum      Facebook
 

Comment insérer une coupe menstruelle ?

Cet article peut se décliner à toutes les coupes menstruelles de toutes les marques, sans distinction.

Il existe plusieurs façons de plier la coupe menstruelle pour l'insérer dans le vagin

Il n'y a pas une seule et unique méthode de pliage.

Pour un aperçu de ces différents pliages, c'est ici

Chacune doit tester différentes méthodes, et adopter celle qui lui convient le mieux (confort, facilité, rapidité, fiabilité, diminution des fuites…)

Certains pliages fonctionnent bien avec une coupe et moins bien avec une autre, tout dépend de sa tonicité. Un post y est consacré sur le forum : Pliages selon les coupes

A quelle profondeur doit-on insérer sa coupe

Pour insérer la coupe, c'est à la profondeur qu'on veut, tant qu'on ne la sent pas et qu'on n'a pas de fuite.

Certaines la positionnent très bas et d'autres très haut, car nous sommes toutes différentes avec des anatomies différentes.

Et puis la coupe se déplace “d'elle-même” pour prendre sa position tout naturellement selon notre anatomie, que ce soit pour remonter (lorsque le vagin est tonique) ou redescendre (lorsque le vagin est relâché).

Chez moi, j'ai remarqué que même si je la place bas, elle remonte par la suite pour entourer le col.

Le principal à savoir, si jamais vous voulez la placer loin, c'est que votre coupe s'ouvre sous votre col, mais pas à côté (pour ensuite qu'elle entoure ou pas le col).

  • Bonnes positions possibles:

  • Mauvaise position:

Dans le cas des utérus rétroversés il n'y a rien de modifié. En effet, c'est l'orientation de l'utérus qui change, mais pas la position de la coupe. Dans les schémas ci-dessus si l'utérus est rétroversé au lieu de se présenter dans ce sens \ il se présentera dans l'autre / mais la position de la coupe sera strictement la même.

Cas particulier des coupes très souples

Pour certaines coupes très souples, il faut parfois utiliser quelques techniques supplémentaires pour obtenir un bon déploiement de la coupe. Parmi ces techniques on peut citer :

- passer la coupe sous de l'eau très froide pendant environ 10 secondes, pour durcir le silicone avant insertion ;

- pour celles qui placent la coupe basse (en raison par exemple d'un col de l'utérus plutôt bas), laisser la coupe se déployer alors qu'elle n'est pas complètement insérée (seulement les 2/3 du corps environ) puis la pousser délicatement par en-dessous ;

- placer un des trous d'aération dans le creux du pliage (veiller à mettre un trou à l'intérieur du pli) ;

- pour celles qui placent la coupe haute, faire bouger la coupe en la tirant par la tige (ou ce qui sert de tige) vers la sortie en alternance avec des petites poussées vers le haut (dans une sorte de déplacement vertical de quelques millimètres dans un sens et/ou dans l'autre) ;

- quand la coupe est dans le vagin, faire la place autour d'elle en poussant délicatement du doigt les parois vaginales, afin que l'air rentre dans la coupe et lui permette de reprendre sa forme de base. Il faut parfois appuyer pendant 15 à 20 secondes pour que l'air passe suffisamment. Ce sera plus efficace d'un côté que de l'autre, commencer par la paroi du bas (vers l'arrière).

- penser à se relaxer. Essayer éventuellement de relâcher sa mâchoire (il parait que ça relâche automatiquement les tensions aussi au niveau du vagin), respirer profondément, relâcher les tensions au niveau du dos et des épaules par quelques mouvements déstressants.

- si la coupe n'a toujours pas repris une forme arrondie et reste encore pliée : sauter, s'étirer, faire des mouvements de gymnastique peut l'aider à bouger et se déployer.

- si la coupe ne se déploie toujours pas, c'est peut-être qu'elle est trop souple pour un vagin très tonique. Dans ce cas il n'y aura guère d'autre solution que de changer de modèle de coupe.

Pour évaluer la tonicité du vagin

On prend en compte :

1/ l'activité sexuelle (par pénétration vaginale). Si cette activité est inexistante ou limitée, en général le vagin est tonique ;

2/ si la femme pratique régulièrement un sport qui contracte les muscles pelviens (natation, équitation, yoga, Pilate,…) ou pratique régulièrement des exercices de Kegel (ou a porté des boules de Geisha) ;

3/ le fait d'avoir accouché par voie basse (une ou plusieurs fois).

Pour tester cette tonicité on peut essayer d'insérer un doigt dans le vagin et de contracter les muscles vaginaux. Si la contraction des muscles sur le doigt est très perceptible, alors c'est que le vagin est tonique. S'il faut insérer au moins un deuxième doigt pour percevoir les contractions musculaires internes c'est que le vagin est plus relâché, ce qui peut être le cas notamment après un accouchement par voie basse quand les exercices de rééducation n'ont pas encore été finalisés.

Les coupes souples à rigides (donc toute la gamme de souplesse) pourront convenir aux femmes qui ont des vagins relâchés à moyennement toniques. Pour celles qui ont des vagins très toniques, les coupes trop souples ne conviendront pas et elles devront se limiter aux coupes moyennement souples à rigides. Vous pouvez consulter le tableau des souplesses pour comparer différentes marques de coupes selon ce critère.

 

utilisation/insertion.txt · Dernière modification: 01/03/2015 13:54 par jara